Pierre Gualandi à Plougonven, le courage et la passion d’un paysan charcutier

Eleveur scrupuleux, Pierre transforme et vend lui-même le produit de ses efforts. Difficile de faire plus court comme circuit !

À la tête d’un élevage porcin à Plougonven sur 30 hectares, Pierre est un homme heureux, ce métier il ne l’a pas choisi par hasard, c’est une vraie vocation. De son enfance dans les monts d’Arrée, il a grandi en cultivant le gout de la nature, un BTS agricole, un CAP de charcutier en poche, il a d’abord fait le choix de faire un tour de France et de se former aux meilleures pratiques. A L’élevage de Péruniou, on fait le choix engagé d’ignorer les pratiques industrielles et de se tenir aux méthodes traditionnelles. Ici, on ne confond pas performances financières et gestion équilibrée. Les 100 cochons sont élevés sur la paille, renouvelée chaque jour, non sur des caillebotis (grilles métalliques) évidemment plus aisés à nettoyer, mais douloureux pour l’animal

Tout cela suppose des coûts supplémentaires, des efforts et du temps, sans compter une vigilance de tous les instants sur le niveau d’exigence. Un surcroît de courage et de travail. On ne badine pas ici avec l’exigence, la constance et l’authenticité. Ici on n’utilise ni colorant, ni conservateur, Pierre offre ce qu’il aime manger :  des produits sains et simples

Son credo « Valoriser une image forte de la Bretagne et retrouver le goût du saucisson »

Les Porcs élevés sur paille pendant 6 mois dans le Finistère sont nourris aux triticales bio pour les céréales et pois et féveroles, l’abattoir est à proximité au Faou.

 La fabrication rigoureusement artisanale est assurée dans l’atelier de Guingamp par le maitre charcutier … Ici prime la qualité, les épaules, longes et jambons sont sélectionnées pour le saucisson, le gras est assuré par la partie dorsale et le lard, les boyaux naturels du porc assurent l’embossage. Un séchage de 4 semaines à Plougonven vient compléter le 1 er assuré en frais pendant 3 semaines.

La gamme des produits est resserrée autour de trois types de saucisson. La saucisse sèche de porc bio, le sec fumé et le chorizo en format apéritif de 150 à 170 grammes.  Leur goût franc mais subtil légèrement relevé de sel de Guérande, de vin rouge et d’aromates, leur texture, ni trop ferme ni trop molle, séduisent dès la première bouchée.

Parce cette gamme n’est pas présente en GMS Parce que c’est inutile de faire sa tête de cochon, tout est bon dans le saucisson bio breton !

En prenant soin de la terre, on prend soin de l’humanité, tout est relié.


 

Sa recette préférée : le Saucisson

Son lieu préféré : Les monts d'Arrée

Comment nous contacter pour joindre notre bout de terre ?

Meilleures ventes

Pierre_podium

Tous les produits de

FRANCO : 250€

Nous sommes ici